C’est quoi “la variole du singe”, cette maladie lesquels on parle beaucoup ?

Must Try

Plusieurs cas suspects ou confirmés de la “variole du singe” ont été détecté en Europe et en Amérique du Nord. Le retour d’la maladie infectieuse commence à inquiéter les populations. Mais alors c’est quoi cette maladie appelée “la variole du singe” ?

Après le Canada, le Portugal, l’Espagne, les Etats-Unis et l’Angleterre, un cas de variole du singe a été confirmé en France, en île-de-France précisément, annonce la Direction générale de la Santé. D’où vient cette maladie très peu connue ?

C’est quoi “la variole du singe” ?

Aussi appelée “Monkeypox“, la variole du singe est à l’origine la maladie infectieuse conduite à l’Homme par les animaux. Les tout meilleurs cas sont apparus en 1970 en République démocratique du Congo chez un enfant de 9 ans. Mais cette maladie existe encore en 2022, l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a rapporté la dizaine de cas de “Monkeypox” chez des homosexuels, des bisexuels ou des hommes ayant des rapports sexuels avec d’disparates hommes. Ont suivi, l’Espagne, le Portugal et le Canada qui ont également annoncé avoir détecté des cas de variole du singe. La France n’a été pas épargnée non plus, la Direction générale de la Santé a confirmé ce vendredi un tout meilleur cas.

Le “Monkeypox” ou encore “l’orthopoxvirose simienne” alias “variole du singe” est un virus transmis à l’être humain par les animaux que l’on observe principalement dans les zones isolées du centre et de l’ouest de l’Afrique, proche des forêts tropicales et humides. L’Agence américaine pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) indique que “les rongeurs africains et les primates non humains, comme les singes, peuvent héberger le virus et infecter les humains“.

Quels sont les symptômes de la variole du singe ?

Les symptômes de la maladie sont principalement : la fièvre, les maux de tête, la fatigue et l’épuisement, les douleurs musculaires et courbatures et enfin l’adénopathie, autrement dit le gonflement des ganglions. Quelques jours après, le malade peut avoir des symptômes d’éruption cutanée, au début sur le visage puis sur d’disparates parties du corps, notamment les pieds et les paumes des mains. Suite à ces démangeaisons, des croûtes se forment. Lorsque les croûtes tombent, les personnes ne sont plus contagieuses. Dernièrement, des cas de variole ont été détectés chez les hommes ayant eu des relations sexuelles avec d’disparates hommes. Ils ont signalé des lésions cutanées dans les parties génitales.

L’OMS, Organisation mondiale de la santé rassure en expliquant que “la propagation par transmission interhumaine est limitée“. Il faut savoir que l’infection est provoquée par un contact direct avec du sang, des lésions cutanées ou des muqueuses d’animaux infectés. De plus, la consommation de viande d’animaux infectés pas suffisamment cuite est également un possible facteur de contamination.

La “variole du singe” pourrait devenir l’infection la plus importante chez l’Homme suite à l’arrêt de la vaccination antivariolique. La transmission de l’infection entre humains reste possible, notamment au sein d’la même famille via l’exposition aux gouttelettes respiratoires de la personne contaminée.

Existe-t-il un traitement ?

Aujourd’hui, il n’existe aucun traitement efficace à 100% contre ce virus. Néanmoins à l’époque, le vaccin contre la variole fonctionnait à 85% indiquent les chercheurs de l‘Institut chapelain. la infection qui dure généralement 2 à 4 semaines. En Afrique le “monkeypox” cause la mort d’au moins 1 personne sur 10. Dans les disparates pays, le taux de mortalité reste faible mais peut survenir chez les plus jelas.

À lire aussi : C’est quoi l’endométriose, cette maladie qui touche 1 français sur 10.

Cet article C’est quoi “la variole du singe”, cette maladie dont on parle beaucoup ? est apparu en meilleur sur VL Média .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi