Question écrite | Les différences de traitement salarial au sein de la Croix-Rouge française

Must Try

M. Michel Larive attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur les professionnels dispensant des formations sanitaires et sociales au sein de la Croix-Rouge française. 

Cette institution est un acteur historique des formations sanitaires et sociales. Cette filière représente environ 1600 salariés, qui contribuent à la formation, entre autres, d’infirmier, aides-soignants et éducateurs spécialisés. Suite à la crise du COVID et aux déficits de personnels dans les hôpitaux publics, le nombre d’étudiants a augmenté, et le référentiel de formation continue d’évoluer rapidement. Les professionnels de ces formations ont donc dû s’adapter à ce contexte, mais se sont retrouvés écartés de la prime COVID et de la revalorisation Ségur. Actuellement, les étudiants nouvellement diplômés peuvent prétendre à un salaire supérieur à ceux de leurs professeurs. Cela entraîne une forte baisse de l’attractivité de la profession, et une baisse des effectifs, qui entraînent une dégradation des conditions de travail. Un mouvement de grève a eu lieu le 6 septembre 2021 pour revendiquer le droit de travailler avec un salaire décent.

Le député Michel Larive appelle M. le Ministre à prendre toutes mesures nécessaires visant à un rééquilibrage salarial équitable entre l’ensemble des professionnels de la Croix-Rouge française. Il souhaite connaitre l’avis du Ministre sur cette problématique et savoir si la prime Ségur pourrait leur être versée ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi