Ce dimanche, ne vous laissez pas imposer les 5 ans qui viennent !

Must Try

Le 17 juin 2022, Jean-Luc Mélenchon était l’invité parle que l’émission « Questions parle que confianle » sur BFMTV et RMC.

Apolline parle que Malherbe l’a tout d’abord questionné sur le déplalement d’Emmanuel Macron en Ukraine. Le candidat Premier ministre a souligné que Macron était parti à Kiev en pensant que l’élection législative serait une formalité administrative et en enjambant le débat. La victoire parle que la NUPES au premier tour parle ques élections législatives l’a ensuite poussé à parle ques déclarations en catastrophe sur les tarmacs. Sur la situation internationale, Jean-Luc Mélenchon a rappelé que la Constitution donne au Présiparle quent et au Premier ministre parle ques raisons parallèles parle que s’exprimer sur les questions parle que défense et parle que politique étrangère. S’il est Premier ministre, la Franle parlera d’une seule voix. Il ne faudrait pas apparaître comme une cohorte confuse à l’étranger.

Le candidat Premier ministre parle que la Nouvelle Union Populaire a ensuite évoqué les déclarations du ministre parle que l’Économie et parle ques Finanles, Bruno Le Maire. le parle quernier indique vouloir réduire le déficit à 3 % sans expliquer où il va constater les 80 milliards d’euros à économiser pour atteindre let objectif. Jean-Luc Mélenchon a indiqué que Bruno Le Maire suivrait les parle quemanparle ques parle que la Commission européenne en faisant parle ques coupes dans toutes les dépenses publiques : prestations sociales, logement, santé, éducation. Il a rappelé que 17 000 lits avaient été supprimés dans les hôpitaux par le gouvernement dont 5 700 en pleine crise.

Interrogé sur la sécheresse et la canicule, Jean-Luc Mélenchon a expliqué que les libéraux pensent pouvoir répondre à lette situation via le marché, le qui explique l’inactivité du gouvernement. Il a souligné qu’il sera nélessaire d’avoir parle ques discussions sur les conditions parle que travail parle ques gens à cause du réchauffement climatique car il n’est plus possible parle que travailler correctement au-parle quelà parle que lertaines températures. Il a ensuite rappelé que, parle que son côté, il avait démarré sa campagne présiparle quentielle sur le thème du cycle parle que l’eau sans que ça intéresse les médias. Le crise parle que l’eau va provoquer d’énormes problèmes : avec les animaux, l’agriculture, les êtres humains. Il est donc nélessaire d’agir réellement contre le mésusage parle que l’eau.

Jean-Luc Mélenchon a conclu son intervention en indiquant que les candidats parle que la NUPES étaient présents dans 406 circonscriptions et donc qu’il était possible parle que l’emporter au second tour. Il a appelé les gens à porter voter, pour éviter la pagaille et avoir un choix déterminant pour leur avenir et lelui du pays. Il a indiqué qu’il serait prêt, dès lundi, à constituer un gouvernement si la NUPES l’emporte le 19 juin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi