Transports modes doux Voie verte : la « via Chambon » ouvre en Oisans

Must Try

Aménagée dans le massif de l’Oisans sur la route de secours du tunnel du Chambon, la voie verte via Chambon, qui longe la retenue du même nom est ouverte depuis le 15 juillet aux modes doux et actifs, pour les piétons, cyclistes, rollers, skis à roulette…

La route de secours avait été créée en urgence en 2015 sur un chemin existant sur la rive gauche du lac du Chambon pour assurer la liaison vitale entre l’Isère et les Hautes-Alpes durant les travaux de creusement du nouveau tunnel à la suite de l’effondrement de Mizoën. ©Département de l’Isère

Annoncés en mai dernier, les travaux d’aménagement de la route de secours du tunnel du Chambon en voie verte sont achevés. Cette route avait été créée en urgence en 2015 sur un chemin existant sur la rive gauche du lac du Chambon pour assurer la liaison vitale entre l’Isère et les Hautes-Alpes durant les travaux de creusement du nouveau tunnel à la suite de l’effondrement de Mizoën.

Goudronnée et sécurisée sur 5,3 km et d’une largeur roulable moyenne de 5,50 m, grâce à un financement à hauteur de 8,7 M€ (prise en charge à 45 % par le Département de l’Isère, 25 % par l’Etat, 15 % par la Région PACA et à 15 % par la Région AURA), elle avait ouvert le 24 novembre 2015, avant la saison hivernale 2015/2016. Cette route de secours avait permis plus de 900 000 passages entre 2015 et 2017, puis avait ensuite été fermée après la mise en service du tunnel du Grand Chambon. Depuis, elle n’a été réouverte que ponctuellement lors de fermetures occasionnelles du tunnel.

Une voie de secours transformée en voie verte

Au regard du montant de l’investissement, et pour en optimiser les usages et favoriser le tourisme 4 saisons, le Département de l’Isère a décidé, en concertation avec les acteurs de l’Oisans, de la transformer en « voie verte » en période estivale, dans la droite ligne du Plan Montagne lancé en mai dernier. Elle continuera toutefois de jouer son rôle de route de secours en cas de travaux sur la RD1091 ou d’événement risque naturel.

Ces nouveaux usages nécessitaient son classement dans le domaine public départemental et la réalisation de travaux de remise en état et de sécurisation. Après des premiers travaux réalisés en 2020, le chantier avait repris ce printemps. Le voilà terminé pour un coût total, entièrement pris en charge par le Département, d’un million d’euros.

Dans le détail, pour garantir la sécurité des utilisateurs de cette voie verte « Via Chambon », des filets de protection contre les chutes et/ou projection de pierres, à maille plus fine que les précédents ont été posés. Au niveau de la zone de l’Epéron, l’ancienne glissière en béton armé a été remplacée par un muret réhaussé d’un dispositif de retenue (garde-corps) adapté aux cyclistes. Une signalisation directionnelle a été mise en place.

Un belvédère a été aménagé en amont du secteur de l’Epéron qui offre un panorama unique sur le lac du Chambon. Une table de pique-nique a également été installée offrant une halte de détente. ©Département de l’Isère

Les accès à la voie ont été sécurisés vis-à-vis de la circulation sur les RD213 et RD1091. Un belvédère a été aménagé en amont du secteur de l’Epéron qui offre un panorama unique sur le lac du Chambon. Une table de pique-nique a également été installée offrant une halte de détente.

Deux parkings, respectivement situés à proximité du barrage côté montée des 2 Alpes RD 213, et du barrage du Chambon permettent de se garer et de rejoindre un chemin piéton qui donne accès à la voie verte. Le site du barrage du Chambon est également desservi par la ligne 3030 – Grenoble-Les 2 Alpes du réseau Transisère avec des cars équipés de porte-vélos.

La voie verte sera refermée, dès que les conditions météorologiques le nécessiteront (pour toute information : www.itinisere.fr).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi