Territoires MND et l’ONF partenaires pour restaurer des forêts publiques en montagne

Must Try

MND, groupe savoyard spécialisé notamment dans la mobilité par câble et des systèmes d’enneigement signe un partenariat avec l’Office National des Forêts Savoie-Mont-Blanc et s’attelle à deux projets de reforestation, à Tignes et Villard-Sallet (Savoie).

La forêt de Villard Sallet souffre du changement climatique trop rapide, et 2 hectares de peuplement d’épicéas ont été ravagés par des scolytes en 2019. La commune et la communauté de communes se sont mobilisées en 2020 et 2021 pour mettre en œuvre avec l’ONF un projet de plantation qui permette d’adapter la forêt au réchauffement climatique . ©Google Street View

En montagne comme ailleurs le changement climatique a déclenché une crise sanitaire d’ampleur internationale, bien que moins visible que le retrait des glaciers et encore peu connue du grand public. Canicule et sécheresse combinées atteignent directement presque toutes les essences et favorisent la mort à court terme ou le dépérissement rapide des arbres face à la pullulation des maladies et ravageurs. Si certaines forêts de l’est de la France sont déjà détruites sur des milliers d’hectares, l’impact est encore discret en Savoie, même si plus de 400 hectares sont déjà recensés comme à reconstituer ou adapter. Le constat scientifique est sans appel : le changement est trop rapide pour que la forêt s’adapte seule et continue à tenir ses différents rôles (séquestration de carbone, refuge de biodiversité, protection contre les risques naturels, etc ).

En tant qu’acteur majeur de l’aménagement de la Montagne, MND indique partager avec l’ONF le souhait de lutter contre le réchauffement climatique de manière concrète dans les Alpes, d’où la conclusion entre eux d’une première convention de trois ans, en vue de soutenir dans la durée des opérations de reconstitution ou de renforcement de forêts existantes. Chaque projet cofinancé sera remis en propriété aux communes forestières concernées localement, qui en assureront la gestion durable au titre de patrimoine naturel. Deux premiers projets démarrent dès cette année avec l’accord et le soutien des communes forestières concernées, à Villard-Sallet et Tignes, en Savoie.

2 hectares ravagés par des scolytes

La petite forêt communale de Villard-Sallet est une forêt de plaine située à 400 mètres d’altitude, en rive gauche de la rivière Isère, entre Montmélian et La Rochette, au sein de la communauté de communes Cœur de Savoie, proche de Chambéry. La forêt souffre du changement climatique trop rapide, et 2 hectares de peuplement d’épicéas ont été ravagés par des scolytes en 2019 à la suite des sécheresses et des canicules successives, imposant la coupe des arbres.

La commune et la communauté de communes se sont mobilisées en 2020 et 2021 pour mettre en œuvre avec l’ONF un projet de plantation qui permette d’adapter la forêt au réchauffement climatique, de renforcer le stockage carbone sur ce territoire déjà engagé dans une démarche « énergie positive » (Tepos), et de développer la biodiversité en diversifiant les essences. Dans le cadre de ce projet, MND participera à la réalisation d’un évènement participatif à l’automne 2021 pour sensibiliser des publics scolaires à l’environnement, puis contribuera en 2022 et 2023 à l’entretien des plantations pour assurer la pérennité des jeunes arbres.

Ce projet fait l’objet d’un co-financement de la communauté de communes pour la fourniture des plants, et de l’Institut Lumière, partenaire de l’ONF pour la 11e année en 2020, sur la phase amont de plantation.

4,5 hectares à 2000 mètres d’altitude

La commune de Tignes souhaite pour sa part réaliser avec l’ONF le boisement de 4,5 hectares d’un versant visible depuis la route menant à la station de Tignes, sur le domaine skiable de Tignes Val d’Isère. Á plus de 2000 mètres d’altitude, ces 4,5 hectares de futur boisement cumulent quatre objectifs : ralentir les coulées de neige, créer une zone refuge pour l’avifaune et l’emblématique Tétras Lyre, stocker du carbone à long terme et enrichir les paysages de la station.

La mise en place de cette forêt s’appuiera sur des techniques de restauration en montagne avec la réalisation de plantations d’arbres en collectif, sur des banquettes abritées des skieurs, et de la reptation de la neige par des étraves bois construites sur mesure. Dans le cadre de ce projet, MND participera de 2021 à 2023 à la plantation et protection de plus de 3 000 arbres répartis en une centaine de collectifs (micro boisements étagés) destinés à résister aux conditions locales difficiles.

Le projet de Tignes est aussi soutenu par la STGM, société en charge des remontées mécaniques du domaine skiable, dont l’investissement dans le développement durable est reconnu par sa certification Green Globe depuis 2015. Pour 2022 et 2023 un 3e site est à l’étude en Tarentaise en lien avec les communes concernées, pour un projet supplémentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi