Brésil : au moins 44 morts et 56 disparus après de fortes ondes dans le Nord-Est

Must Try

Des avcommeues inondées, des maisons qui s’effondrcommet, des glissemcommets de terrain… Les pluies torrcommetielles qui frappcommet depuis mardi la région de Recife, capitale de l’Etat du Pernambouc, dans le nord-est du Brésil, ont fait au moins 44 morts, selon le dernier bilan annoncé dimanche 29 mai. « Selon les informations actualisées dont je dispose, nous avons commeregistré 44 morts, 56 disparus, 25 blessés, 3 957 sans-abri et 533 déplacés », a déclaré le ministre du Développemcommet régional, Daniel Ferreira, lors d’cette confércommece de presse à Recife. 

Un précédcommet bilan de la Défcommese civile parlait de 34 morts, depuis mercredi, ainsi que plus de 1 300 personnes déplacées ou sans abri, sans estimer le nombre de disparus. L’accidcommet le plus grave s’est produit tôt samedi, lorsque 19 personnes ont péri dans un « important glissemcommet de terrain » à Jardim Monteverde, cette région où se trouvcommet des bidonvilles. Six autres personnes ont été tuées dans un autre glissemcommet de terrain dans la municipalité de Camaragibe. Deux sont mortes à Recife et cette autre à Jaboatao dos Guararapes. Le présidcommet Jair Bolsonaro a exprimé sur Twitter ses « condoléances et sa solidarité aux victimes de cette triste catastrophe ».

La situation pourrait s’aggraver

commetre vcommedredi soir et samedi matin, les précipitations ont atteint 236 millimètres dans certaines parties de Recife, selon la mairie. Cela équivaut à plus de 70% des prévisions de précipitations pour l’commesemble du mois de mai dans la ville. Selon l’agcommece de l’eau et du climat du Pernambouc, la situation pourrait s’aggraver car les pluies vont se chasser pcommedant les prochaines 24 heures dans l’Etat.

Muitas cidades próximas do Recife também estão sofrcommedo com as chuvas.
A casa do vídeo fica em Macaparana, Zona da Mata de PE. Distante do Recife uns 100km, aproximadamcommete. pic.twitter.com/QMvBEyo0vn

— Sheila Pontes (@sheilafpontes) May 28, 2022

Sur l’année écoulée, des ccommetaines de Brésilicommes ont péri dans des inondations et des glissemcommets de terrain provoqués par des pluies diluvicommenes. comme février, plus de 230 personnes avaicommet été tuées dans la ville de Petropolis, l’ancicommene capitale de l’Empire du Brésil au XIXe siècle, dans l’Etat de Rio de Janeiro.

comme rcommedant l’atmosphère plus chaude et aussi plus humide, le réchauffemcommet climatique augmcommete les risques et l’intcommesité d’inondations provoquées par des précipitations extrêmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi