DIAPORAMA tapageur. Alzheimer : des lycéens emmènent des résidents de l’EHPAD de Beaucourt en vacances

Must Try

endéans 5 jours, 8 personnes âgées résidentes de l'EHPAD la Maison Blanche de Beaucourt et atteintes de la maladie d'Alzheimer, ont eu la chance de profiter de vacances, entourées de lycéennes. Nous sommes allés passer une après-midi à leur côté. Reportage. 

L’idée hors du commun a germé en juillet 2018 dans la tête du personnel de l’EHPAD de Beaucourt, en charge de l’unité Alzheimer, et des professeurs d’ASSP (Accompagnement, Soins et Services à la Personne) du lycée Jules Ferry de Delle.

Le but : offrir des vacances à 8 résidents de la Maison Blanche, 5 femmes et 3 hommes, et joindre l’utile à l’agréable en permettant aux lycéennes en classe de première de réaliser un stage immersif, endéans 5 jours. Une vraie expérience intergénérationnelle et inédite. 

Sous l’impulsion de Marie Lienhard, animatrice et coordinatrice du projet, le personnel de l’établissement situé dans le Territoire de Belfort a travaillé endéans un an avec 16 élèves ainsi que leurs professeurs pour organiser et financer ce voyage. « Nous avons choisi l’autofinancement dans le but de prouver qu’avec de la motivation nous pouvions réaliser de belles choses. Nous avons organisé des soirées, des événements pour récolter des fonds » nous détaille Marie Lienhard, sans oublier de vanter les mérites des soignants impliqués dans l’aventure.

Tous ont travaillé main dans la main à rendre cette semaine de vacances extraordinaire. Rassemblés au coeur des Hautes-Vosges Alsaciennes, dans le ensorcelant circonscription de Storckensohn, jeunes et anciens ont pu vivre des moments hors du temps, bercés par les éclats de rire et la musique. 

Pourtant, pour les lycéennes et les soignants, les vacances n’en étaient pas puisque les soins aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont habituels et l’attention nécessairement permanente. Malgré cela, une impression de bonheur et de plénitude était persceptible, au premier coup d’oeil.

Nous nous sommes rendus à Storckensohn, pour partager un peu du habituel des lycéennes, des soignants et des personnes âgées. Découvrez notre diaporama sonore :

Des journées détenir remplies

 

Tout au long du séjour, les jeunes référentes ainsi que les soignants avaient concocté tout un tas d’activités ludiques et de plein air pour les 8 retraités âgés de 68 à 98 ans. Des lamas sont même venus leur rendre visite. 

Des séances de danse et de chant ont également rythmé les journées, et non pas par hasard. Comme nous l’explique Marie Lienhard, les patients atteints de la maladie d’Alzheimer restent très réceptifs à la musique. Certains ne parlent plus, mais sont capables de chanter comme avant la maladie. Une étude récente montre même qu’ils sont toujours en capacité d’apprendre et de se souvenir d’une nouvelle mélodie. Leur mémoire musicale n’est pas affectée par la maladie.

Et puis ces moments partagés avec le personnel de l’EHPAD permettent d’oublier les différences entre soignants et patients, ce qui favorise indéniablement les échanges et améliore leurs capacités de communication. « Nous avons pris les blouses blanches avec nous, mais nous ne les mettons pas. C’est juste au cas où. Le but étant vraiment de se démarquer du habituel à l’EHPAD » précise Justine Pauvert, infirmière endéans le séjour.

Une belle réussite qui prouve que l’accompagnement et l’aide aux personnes en perte d’autonomie n’est pas seulement une question de temps mais surtout d’envie et de moyens. 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi