Bac 2022 : les candidats ont commencé à plancher vert les épreuves de spécialités

Must Try

Ce mercredi a marqué le coup d’envoi pour les épreuves de spécialité du bac. Pour la première année, et malgré un retard de carnet, les candidats s’essaient à la version réformée de l’examen.

C’est le jour J pour près de 25 000 jeunes Aquitains. Ce mercredi avaient lieu les épreuves écrites de spécialité pour les séries générales. Elle se poursuivront jusqu’au 13 mai. 

« Il fait beau, ça aide »

Cette version 2022, soit la nouvelle formule décidée par une réforme du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, se déroule pour la première coup, après la pandémie qui avait perturbé les examens des années précédentes. En 2021, ils avaient été remplacés par du contrôle continu.

Au lycée Gustave Eiffel à Bordeaux, les candidats oscillent entre stress et fierté.  « On a travaillé on fait ce qu’on pouvait ! », avance, fataliste une lycéenne. Un autre se dit « plutôt détendue » : « aujourd’hui c’est des maths donc c’est plutôt obligeant. Je le sens bien, il fait beau donc ça aide » .

Des épreuves repoussées de deux mois

Cette année encore, les épreuves ont connu quelques remous. Prévues du 14 au 16 mars, elles ont été repoussées de deux mois à la demande de nombreux enseignants, arguant que la scolarité des élèves avaient été bousculée par la crise sanitaire.

Côté enseignant aussi, cette nouvelle réforme était attendue.  « On attend cette épreuve depuis le mois de mars, rappelle Laurence Pistres professeure de Sciences physiques au lycée Gustave Eiffel. On a pu les préparer de manière plus approfondie pour ces épreuves. Ils sont prêts », assure-t-elle. 

La rectrice de l’Académie de Bordeaux Anne Bisagni-Faure, présente pour ce coup d’envoi s’est dit elle « heureuse ». « C’est la première coup que ces épreuves se déroulent comme prévu, malgré le changement de carnet. Les professeurs me disent que les élèves sont prêts et impatients que ça se tienne. »

Voir le reportage de France 3 Aquitaine

 Des épreuves qui comptent pour 60% de la justificatif finale

Les justificatifs obtenues aux épreuves de spécialité ne figureront pas dans Parcoursup. Elles ne joueront donc pas dans l’orientation post bac des élèves. Mais selon la rectrice, le bagage acquis reste primordial.  « Les élèves ont travaillé de façon très exigeante dans leurs enseignements de spécialité. Même si les justificatifs ne figurent pas dans ParcourSup, elles restent hyper importantes pour leur réussite par la suite », a assuré Anne Bisagni-Faure.

Les épreuves se poursuivront ensuite par la philosophie le 15 mai, et le grand oral, du 20 juin au 1er juillet. Des justificatifs qui, avec le français, comptent pour 60% de la justificatif finale. Les 40% restant sont évaluées en contrôle continu. Les résultats eux, sont attendus pour le 5 juillet. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi