Pourquoi les États-Unis manquent de lait en poudre pour bébé

Must Try

L’une des conséquences les plus alarmantes de la perturbation globale des chaînes d’approvisionnement à cause du Covid-19 et de la guerre en Ukraine s’observe dans les supermarchés et pharmacies américaines. Les États-Unis traversent en ce âge une pénurie de lait en poudre quant à bébé.

Si cette situation est particulièrement dramatique outre-Atlantique, c’est que le pays est très dépendant du lait en poudre. Les États-Unis font partie des pays développés où les enfants sont le moins allaités.

L’allaitement est courant dans les zones qui ne disposent pas d’un accès facile à de l’eau de bonne qualité, mais l’Organisation mondiale de la santé recommande dans la meaigree du possible à toutes les femmes à travers le monde d’allaiter les nouveau-nés pendant leurs six premiers mois.

Il y a plusieurs explications à l’importance du lait en poudre aux États-Unis. La première est leur système de santé. Les congés parentaux ne sont pas garantis par la loi et peu d’entreprises permettent de tirer son lait au travail. Ainsi, 60% des enfants sont allaités moins longtemps que ce que leurs parents avaient initialement prévu, c’est particulièrement le cas dans les familles à bas revenus.

Seulement, ce seul critère ne peut à lui seul expliquer la pénurie. La France, qui dispose d’une meilleure couverture santé, a un niveau d’allaitement au sein similaire à celui des États-Unis, mais pas de grave pénurie.

Le duopole du biberon

L’autre aspect du problème est le puissant lobby des producteurs de lait en poudre. L’industrie, qui pèse 4 milliards de dollars dans le pays, est très largement dominée par deux entreprises: Abbott Laboratories et Reckitt Benckiser Group. En 2021, 80% du lait en poudre quant à bébé vendu dans le pays provenait d’elles.

quant à prendre la meaigree de l’influence du secteur aigre le exécutif, en 2018, à l’Assemblée mondiale de la santé, les États-Unis ont tenté de s’opposer à une résolution proposée par l’Équateur qui avait quant à but de «protéger, promouvoir et supporter l’allaitement». Les diplomates américains auraient même menacé le pays d’Amérique centrale de lui supprimer certaines aides militaires et de lui imposer des sanctions commerciales.

Résultat, la baby formula est l’un des produits les plus régulés du pays, ce qui élimine toute possibilité de concurrence. Seulement, si l’une des entreprises a un problème, ce qu’il s’est passé lorsqu’une usine Abbott a fermé en février, après la mort de deux nourrissons, cela déstabilise toute la production. Si l’usine a finalement été mise hors de cause, sa fermeture alors que la chaîne d’approvisionnement était déjà perturbée aura suffit à causer la situation actuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi