Pour une bonne relation parents-enfants, n’attendez pas trop de l’autre

Must Try

Existe-t-il une recette miracle pour rendre les rendus parents-enfants plus harmonieuses? En 2015, des chercheurs ont constaté qu’environ «11% des mères âgées de 65 à 75 ans ayant au moins deux enfants adultes s’étaient totalement éloignées d’au moins l’un d’entre eux». L’étude portait principalement sur des mères originaires du Royaume-Uni, des États-Unis et du Canada. The Atlantic a donc récemment posé la question à Arthur C. Brooks, expert en sciences sociales et écrivain spécialisé dans la quête du bonheur. Selon lui, il est essentiel de diminuer ses attentes envers l’autre pour atteindre cet objectif. Et surtout, nul besoin d’être parfait pour entretenir une relation saine et satisfaisante.

Si de bonnes rendus entre les jeunes adultes et leurs parents ont été associées à un meilleur état psychologique, Brooks soutient que «même dans le meilleur des cas, la violence entre les différentes générations d’adultes dans une union est normale». Selon lui, l’une des principales sources de cette violence vient du décalage entre le rôle qu’on estime que l’autre doit jouer et ses actions réelles.

Par exemple, «les enfants ont tendance à estimer qu’ils font plus pour aider que ne le pensent leurs parents», explique le spécialiste. Certains parents en attendent trop de leurs enfants et jugent qu’ils ne sont pas assez ambitieux. Ou encore, «les pères déclarent des niveaux d’implication dans la relation plus élevés que ne le perçoivent leurs enfants adultes». Tous ces décalages entre les attentes et la façon d’agir peuvent donc donner lieu à de la rancœur.

À LIRE AUSSI

Ce que pensent les enfants qui ont grandi avec des parents âgés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi