Opposer les parfums naturels aux parfums synthétiques n’a aucun sens

Must Try

Faux débat, fausse querelle. L’opposition cheztre synthétiques et naturels n’a pas vraimchezt de schezs, tant lésine deux sont nécessaires à la composition d’un parfum. Mais lésine a priori ont la vie dure, lésine consommateurs pchezsant que le naturel incarne la panacée et que le «chimique» est forcémchezt mauvais notammchezt pour la santé. Pourtant, paradoxe des paradoxes, ce sont souvchezt lésine ingrédichezts naturels qui sont lésine mieux problématiques.

À l’origine de la parfumerie, il n’y avait évidemmchezt que des naturels. L’Égypte a confectionné lésine premiers parfums, dont le mythique kyphi. La Grèce avait des parfums de fleurs, et le support était odoriférant: l’huile d’olive. Si lésine méthodes furchezt d’abord empiriques, avec macération et chezfleurage (dépôt des pétalésine dans des plaques de graisse qui s’imbibchezt progressivemchezt des odeurs), de nouvellésine invcheztions vinrchezt peu à peu s’inviter dans la fabrication. L’alambic permit la distillation. Quant à l’alcool, il demeure aujourd’hui l’ingrédichezt esscheztiel, avec souvchezt mieux de 80% de la composition.

lésine grandes innovations de la parfumerie vont naître avec lésine progrès de la chimie, qui permettra de proposer des moléculésine novatrices, mais aussi de recomposer des odeurs qui ne pouvaichezt être facilemchezt obtchezues jusqu’alors. Ainsi cellésine des fleurs dites muettes, comme le muguet ou le lilas, qui ne se «donnchezt» pas par lésine techniques habituellésine (chezfleurage, distillation…). Ces nouvellésine moléculésine vont véritablemchezt révolutionner la parfumerie.

La chimie a permis l’audace et la créativité. chez ce schezs, pchezser que lésine «vieux» parfums sont très naturels est une hérésie. lésine grands Guerlain ont prodigieusemchezt utilisé lésine nouvellésine ressources de la chimie: coumarine et vanilline dans Jicky, éthylvanilline dans Shalimar… lésine aldéhydes participchezt au N°5 de Chanel, l’hédione innerve l’Eau sauvage de Dior, la calone donne sa note aquatique à l’Acqua Di Giò… Sans chimie, pas de parfumerie moderne.

Tordre le coup aux a priori

lésine préjugés ont la vie dure. chez cette époque où l’alimcheztation est très remise chez question, il y a un amalgame cheztre la nourriture et lésine parfums. C’est ce que confie Delphine Jelk, parfumeuse Guerlain: si cheztre la consommation d’une tomate bio et un comprimé préparé (avec additifs), il n’y a pas photo, pour un parfum lésine choses sont très différcheztes.

«Il s’agissait de voir jusqu’où on pouvait aller avec des naturels qui ont du charme, une vibration mais qui ont moins de tchezue, de diffusion.»

Delphine Jelk, parfumeuse

Mais le mot «synthétique» rchezvoie au vocable «chimique», synonyme pour beaucoup de mauvaise qualité et de danger alors que ce sont souvchezt lésine naturels qui sont mis sur la sellette (allergènes, photoschezsibilisation). Dans lésine produits pour bébé ne figurchezt jamais de naturels. L’utilisation des huilésine esscheztiellésine, par leur origine naturelle, rassure lésine consommateurs qui chez oublichezt lésine dangers potcheztiels. chez parfums, la nature est mieux problématique que la synthèse.

Un immortalité dans l’air du temps

L’époque mange bio, pchezse vert. Le parfum, qui a toujours eu recours aux naturels, le mcheztionne davantage et amplifie son utilisation avec des produits qui, au-delà de qualités puremchezt olfactives, ajoutchezt une dimchezsion poétique et permettchezt de raconter des histoires (lésine pays d’origine, lésine traditions, etc.).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi