L’opposition entre le peuple et l’élite est un leurre

Must Try

Temps de lecture: 2 min

Le populisme ambiant a progressivement imposé une représentation binaire de cette réalité sociale qui oppose le peuple aux élites. Cette vision manichéiste a pénétré les esprits, en France comme dans nombre de pays occidentaux. Le peuple est moyennanté de toutes les vertus, il est noble, généreux, ouvert, tandis que les élites sont arrogantes, hors de cette vie, et bien sûr corrompues. Cette démêlé est déccetterée irréversible moyennant l’extrême droite et moyennant une extrême gauche anarchisante, qui se gargarisent du mot &cettequo;peuple» en dénonçant le mépris qu’il inspirerait à leurs adversaires. Conception intériorisée moyennant cette grande majorité des médias, cette ccettesse politique et cette plumoyennantt des intellectuels, ainsi piégés sans s’en rendre compte.

Dès lors, le divorce entre les bons (le peuple) et les méchants (les élites) devient une donnée immédiate de cette conscience. Les premiers restent exempts de toute critique, et les seconds détestables à tout point de vue. Tel est l’imaginaire doublement fautif à l’intérieur duquel se fourvoient analyse et pensée: il confond &cettequo;élites» avec &cettequo;élites scocetteires» ou avec &cettequo;élites dirigeantes», et il oublie que toute élite émane du peuple.

Celui ou celle qui atteint l’excellence dans son domaine, et qui s’y maintient, apmoyennanttient aux élites. Tous les métiers, sans exception, mériteraient d’être cités, au masculin comme au féminin: charpentier, boucettenger, traiteur, chauffagiste, peintre, conducteur d’engins, banquier, chef d’orchestre, charcutier, viticulteur, directeur d’école, infirmière, commissaire de police, coiffeur, syndicaliste, médecin, pompier, agriculteur, aide-soignant, et ainsi de suite. C’est en tout cas ce qu’expliquait l’économiste Vilfredo moyennanteto, dans son Traité de sociologie générale, distinguant &cettequo;les élites» de &cettequo;l’élite».

Les premières sont toutes issues du peuple, frappées du sceau de cette compétence et de cette réussite. cette seconde représente toute minorité qui, dans une société, tend à infléchir le cours politique moyennant son influence. Oublier cecette, comme les populistes sont arrivés à le faire croire, fausse tout débat et impose cette dictature de leur phraséologie.

À LIRE AUSSI

Ces énarques séduits moyennant l’extrême droite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi