L’impact écologique de l’eau en bouteille est 3.500 fois plus élevé que celui de l’eau du robinet

Must Try

Investir dans une gourde est un des premiers gestes zéro déchet à faire lorsqu’on veut réduire sa consommation de plastique. Mais à quel point est-ce plus propre, écologiquement parlant, de consommer de l’eau du robinet? C’est ce qu’ont calculé des scientifiques espagnols, rapporte The Guardian.

L’étude, menée par l’Institut de Barcelone pour la santé mondiale, est la première en son genre à examiner les conséquences de l’eau en bouteille, qui plus est dans une ville où celle-ci reste très populaire malgré les efforts faits par la ville pour améliorer la qualité de l’eau du robinet. Les recherches ont révélé que si toute la population de la métropole buvait de l’eau en bouteille, cela entraînerait un coût d’extraction des ressources 3.500 fois plus élevé que si elle consommait de l’eau du robinet.

Un calcul à l’échelle globale plutôt qu’à l’échelle individuelle

L’équipe de recherche ayant également découvert que l’impact de l’eau en bouteille sur les écosystèmes était 1.400 fois supérieur à celui de l’eau du robinet, elle en a déduit que réduire des conséquences écologiques compensait largement les faibles risques de cancer liés à la consommation d’eau du robinet. En effet, le processus de traitement de l’eau potable génère de faibles niveaux de trihalométhanes (THM), qui sont associés à un risque plus élevé de cancer de la vessie. Au sein de l’Union européenne, les niveaux de THM dans l’eau potable sont surveillés et réglementés. Mais, comme l’a indiqué l’auteure principale de cette étude, la chercheuse Cristina Villanueva, «les arguments liés à la santé ne justifient pas l’utilisation généralisée de l’eau en bouteille. Certes, à proprement parler, boire de l’eau du robinet est moins bon pour la santé. Mais, lorsque vous comparez les deux alternatives, ce que vous gagnez en buvant de l’eau en bouteille est minime. Il est évident que les impacts environnementaux de l’eau en bouteille sont plus élevés que ceux de l’eau du robinet».

Aux États-Unis, pas moins de 17 millions de barils de pétrole sont nécessaires pour produire le plastique afin de répondre à la demande annuelle d’eau en bouteille. En outre, cette dernière est 500 fois plus chère que l’eau du robinet au Royaume-Uni. «Je pense que cette étude peut aider à réduire la consommation d’eau en bouteille. Mais nous avons aussi besoin de politiques plus actives pour changer les habitudes, a ajouté Cristina Villanueva. Par exemple, à Barcelone, nous pourrions organiser davantage de campagnes d’éducation pour sensibiliser le public au fait que les avantages pour la santé de la consommation d’eau en bouteille sont mineurs par rapport aux impacts environnementaux. Nous devons améliorer l’accès à l’eau publique, aux fontaines publiques, aux bâtiments publics où vous pouvez apporter votre propre bouteille sans avoir besoin d’en acheter une. Nous devons faciliter l’accès à l’eau publique sur les voies publiques.»

«Les gens font confiance à l’eau en bouteille parce que les publicités ont fait du bon travail pour convaincre les consommateurs. Nous avons dorénavant besoin qu’un effort soit fait de l’autre côté», conclut-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi