Les compagnies aériennes vont (enfin) arrêter de perdre vos valises

Must Try

Pascal Buchner, directeur de l’information de l’Association du transport aérien international (IATA), a affirmé auprès de la BBC que «les compagnies aériennes ne sont généralement pas très douées en technologies de l’information». Si vous avez récemment subi un retard de vol ou la perte de vos valises durant un voyage en avion, vous serez sûrement d’accord avec cette déclaration.

Mais les compagnies aériennes font le pari qu’elles peuvent s’améliorer en procédant à de gros investissements dans la technologie, en particulier dans la collecte de données liées au suivi des valises.

Collecte de données en temps réel

«Nous savons que les données sont la source principale de performance pour les compagnies», ajoute Pascal Buchner. De la maintenance à la gestion du personnel en passant par le suivi du fret et les programmes de fidélisation de la clientèle, les données sont devenues l’un des facteurs les plus importants pour déterminer le succès d’une compagnie aérienne. Mais surtout, elles sont essentielles au suivi des bagages. «Au cours d’un seul voyage, un passager peut interagir avec dix entités différentes –des agents au sol jusqu’aux représentants de la compagnie– ce qui nécessite un échange sécurisé de données concernant leurs bagages», souligne Jacques Demael, employé chez SITA, une entreprise informatique mondiale axée sur l’aviation. Au cours des dernières années, cette quantité de données échangée au sein des aéroports a explosé et, même s’ils ne le savent pas, les voyageurs dépendent beaucoup de celles-ci pour que leur voyage se passe bien. Et que leur valise arrive à bonne destination.

«La possibilité de suivre son bagage à toutes les étapes du voyage réduit considérablement le risque qu’il soit mal manipulé», indique Jacques Demael. En effet, au cours de la dernière décennie, le taux de mauvaise gestion des bagages par les compagnies aériennes a été réduit de moitié dans le monde entier. Mais il reste encore des progrès à faire. Un rapport de la SITA datant de 2020 a révélé qu’en 2019, 25,4 millions de bagages avaient été mal manipulés dans le monde, coûtant ainsi 2,1 milliards d’euros à l’industrie aérienne.

Si la pandémie a eu des impacts catastrophiques sur le transport aérien, l’IATA estime que l’industrie connaîtra un retour à la normale dès 2022. Et avec lui, une collecte record de quantités de données, dont l’accent sera mis sur le suivi des bagages. D’après Jacques Demael, pour les voyageurs, ces données, en plus d’améliorer la gestion des valises, seront précieuses dans une période post-Covid. Leur utilisation en temps réel permettra aux compagnies de gérer les imprévus plus rapidement. Chez American Airlines, la technologie a, à ce jour, un impact sur le travail de 8.000 membres de l’équipe et sur plus de 30.000 clients, et autant de valises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi