Le pouvoir apaisant des rituels nourriture secrets

Must Try

Virginia Sole-Smith est journaliste culinaire pour le New York Times. Une fois par semaine, elle s’accorde une pause pour manger des sushis seule dans sa voiture, loin de ses enfants –quinze minutes qui lui semblent alors les plus parfaites de sa journée. Elle appelle cela un rituel nourriture secret.

Pour la journaliste, tout a commencé avec la pandémie de Covid-19 et les divers confinements. Elle met en place ce rituel sushis en rentrant de ses courses hebdomadaires. Elle y trouve une manière de remplacer les temps sans enfants qu’elle appréciait au restaurant. Avec la mise en place du télétravail, les enfants à la maison pendant les congés d’été, ce rituel apaisant a toute sa place.

Le secret pour que ce moment soit réussi réside dans le choix du mets dégusté, il faut choisir une nourriture particulièrement appréciée et il faut aussi et surtout être complètement seul. En dehors de chez soi si possible ou chez soi, caché.

Trois mères d’enfants en bas âge interrogées par la journaliste confirment cette technique. L’une se cache dans son garde-manger pour déguster des biscuits salés, l’autre attend que ses enfants soient endormis pour se préparer un gâteau au chocolat express dans une tasse, la dernière a une réserve de chocolat au beurre de cacahuètes dans sa chambre.

«Personne n’a besoin de savoir. Ils ont juste à apprécier que je rentre à la maison de meilleure humeur», explique Virginia Sole-Smith, d’où l’intérêt de se préparer ou d’acheter quelque chose dont les preuves se détruisent facilement.

La journaliste a également interrogé une diététicienne spécialisée dans les troubles alimentaires au sujet de cette pratique. «Vous êtes peut-être en train d’utiliser ce temps pour digérer vos émotions», interprète la diététicienne. Le moment ne sert pas à régler ses soucis mais plutôt à les mettre de côté quelques instants, à relâcher un peu de pression, à se réconforter. Si ce moment n’a pas de caractère apaisant, la diététicienne conseille de l’éviter.

Aussi, la nourriture consommée a toute son importance. Si ce sont des aliments que vous ne mangez qu’en secret, alors cela crée une réaction exacerbée de votre système nerveux qui ressent une sorte d’euphorie liée à la privation habituelle. Cela risque de se transformer en honte. Il faudrait alors s’orienter vers des aliments consommés en temps normal mais que vous appréciez de ne pas partager et considérer qu’un jour ce rituel puisse sortir du secret.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi