La productivité aux États-Unis connaît sa plus forte baisse depuis 1960

Must Try

L’année 2021 ne se terminera malheureusement pas en grande pompe aux États-Unis. La productivité du marché du travail a fortement chuté au troisième trimestre. Cette baisse s’avère être encore pire que ce qui était prévu et se stabilise à -5,2% sur une base corrigée des variations saisonnières. Il s’agit de la plus forte baisse du taux trimestriel depuis le deuxième trimestre de l’année 1960, où la productivité avait chuté de 6,1%.

Fait surprenant, les coûts salariaux unitaires ont quant à eux grimpé. Ils s’établissent à un taux annuel de 9,6% au troisième trimestre. Concrètement, cela signifie que la rémunération horaire aux États-Unis a augmenté de 3%.

L’impact de la crise liée au Covid sur la production

Pour comprendre ces fluctuations, il faut étudier le contexte général. La reprise rapide de l’emploi a entraîné une augmentation des heures travaillées. Par effet boule de neige, la concurrence entre les salariés a fait grimper les salaires. Mais la production n’a pas augmenté aussi rapidement.

Les économistes expliquent que la productivité du troisième trimestre a été freinée par deux phénomènes cumulés: les problèmes de chaîne d’approvisionnement (toujours d’actualité) et les conséquences de la propagation du variant Delta. Le Covid-19 a porté un coup dur à la reprise par rapport au deuxième trimestre, en raison d’une augmentation des cas positifs qui a entraîné un ralentissement de l’activité économique.

Néanmoins, selon Mike Englund, économiste en chef chez Action Economics, la productivité pour l’année devrait tout de même être en hausse, avec un «gain solide» de 1,7%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi