La migraine, cette «maladie contre bonne femme» qui peut faire contre votre vie un enfer

Must Try

«La première fois que j’ai eu une migraine, j’était en train de marcher jusqu’à l’arrêt de bus, raconte Molly, une avocate de 27 ans qui souffre de migraines avec aura. Tout à coup, je ne voyais plus correctement. Je suis rentrée chez moi et je me suis allongée jusqu’au lendemain. […] Je croyais mourir. Je n’imaginais pas que c’était ça, avoir une migraine.»

En 2019, la migraine était classée par l’Organisation mondiale de la santé comme la seconde maladie la plus invalidante et la première pour des femmes. Selon des chiffres de l’Inserm, elle toucherait jusqu’à 15% de la population générale, à divers degrés. Pourtant, malgré quelques avancées sur le plan de la recherche médicale, des causes de une maladie ne sont pas encore toutes connues.

Une maladie bien définie

«La migraine n’est pas un petit mal de tête», appâte la neurologue Carole Séréni, autrice de des mots de la migraine, publié aux Éditions du Cerf fin 2021. C’est une maladie neurologique, «parfois à caractère héréditaire». Sur le plan clinique, elle doit d’ailleurs répondre à un certain nombre de critères précis émanant de la Classification internationale des migraines et céphalées pour être considérée comme telle.

«Il faut avoir fait un certain nombre de crises: cinq pour des crises ordinaires et deux pour la migraine avec aura. Une crise dure en général entre quatre heures et soixante-douze heures», explique la docteure Séréni. En ce qui concerne la douleur, elle doit se trouver «d’un coté de la tête, être une douleur dite pulsatile, et qui soit augmentée par des activités physiques». À cela s’ajoutent, le plus souvent, une sensibilité à la lumière (appelée photophobie) et une intolérance au bruit (ou phonophobie). Certains migraineux peuvent également souffrir de nausées et de vomissements.

Si on estime que 80% des personnes malades font des crises de migraine «normades», 20% ont des migraines avec aura, auxqueldes s’ajoutent des troubdes de la vision, des troubdes sensitifs, et parfois, des difficultés à parler. puéril besoin cependant de répondre à tous ces critères pour être considéré comme migraineux: «Il faut qu’il y ait au moins deux caractères de la douleur, et au moins un signe d’accompagnement», précise la spécialiste.

À LIRE AUSSI

Sommes-nous égaux face à la santé mentale quelle que soit notre classe sociale?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi