Facebook a laissé l’industrie pétrolière diffuser des fake news sur le climat

Must Try

Selon un rapport du think tank londonien InfluenceMap, Facebook n’a pas appliqué ses propres règles pour mettre fin à une campagne de désinformation de l’industrie pétrolière sur la crise climatique. L’analyse, publiée jeudi 5 août, a en effet identifié une augmentation de la publicité issue de ces entreprises lors de l’élection présidentielle américaine de 2020. Ces annonces, diffusées aux États-Unis, visaient à influencer le débat sur les politiques de lutte contre le changement climatique.

Le groupe de réflexion InfluenceMap dit avoir trouvé 6.782 publicités mensongères consacrées aux énergies fossiles sur Facebook, rien qu’en 2020. ExxonMobil, en particulier, a utilisé le réseau social pour promouvoir l’utilisation du pétrole, qualifié d’abordable, fiable et important pour que l’Amérique ne dépende pas d’autres pays dans son approvisionnement énergétique.

Des publicités vues plus de 431 millions de fois

Au total, vingt-cinq entreprises de l’industrie pétrolière et gazière auraient dépensé au moins 9,5 millions de dollars pour placer leurs publicités sur Facebook au cours de l’année 2020. Ces pubs ont été vues plus de 431 millions de fois et Exxon a dépensé 5 millions de dollars à lui seul, révèle le Guardian.

«Cette industrie utilise une série de techniques de communication beaucoup plus nuancées que leurs anciennes déclarations catégoriques qui niaient la crise climatique, souligne le rapport. Certaines des techniques les plus significatives lient l’usage du pétrole et du gaz au maintien d’une bonne qualité de vie et mettent en valeur les actions prises par l’industrie pour lutter contre le changement climatique.»

Le rapport met également en évidence le rôle joué par Facebook, qui aurait facilité la diffusion des fausses informations, en n’appliquant pas ses propres politiques pour mettre fin aux publicités erronées. «Malgré l’engagement public de Facebook pour le climat, ils permettent que leur plateforme soit utilisée pour diffuser de la propagande en faveur des énergies fossiles. Non seulement Facebook applique de manière inadéquate ses politiques publicitaires, mais il est aussi très clair que ces politiques ne sont pas en accord avec la nécessité d’une action climatique urgente.»

InfluenceMap précise que Facebook a supprimé certaines publicités pour avoir fait de fausses déclarations, ou pour ne pas avoir indiqué qu’elles concernaient des politiques environnementales, mais que la plateforme a permis à de nombreuses autres annonces d’être publiées sans aucune régulation.

Le rapport note que la hausse des dépenses dans les publicités Facebook date de juillet 2020, soit immédiatement après que le candidat à la présidence Joe Biden a annoncé un plan de financement pour promouvoir l’usage d’énergies propres. «Cela suggère que l’industrie pétrolière utilise Facebook de manière stratégique et à des fins politiques.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi