conséquemment l’accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Must Try

Il existe au sein des primates, schématiquement, deux types d’accouchements. L’accouchement des primates non humains est simple et rapide: les efforts expulsifs chez le chimpanzé ne durent que quelques secondes, alors qu’ils peuvent durer jusqu’à trente minutes chez les humains modernes. Chez ces singes, le fœtus suit une trajectoire rectiligne, et les femelles-mêmes n’ont pas besoin de l’assistance d’un tiers. L’accouchement des humains est complexe et parfois difficile, le fœtus suivant une trajectoire incurvée compliquée qui requiert l’assistance d’une personne aidante.

Quand, et comment s’est mis en place ce type d’accouchement dans la lignée humaine? Ces questions sont fondamentales, car elles-mêmes impliquent des processus évolutifs d’une très grande importance, qui sont l’acquisition de la bipédie et le processus d’encéphalisation (l’accroissement du volume du cerveau relatif au corps).

Selon l’hypothèse du dilemme obstétrical, la bipédie a modifié l’architecture pelvienne en réduisant notamment l’espace entre les hanches et le sacrum. Cela a contribué à donner une forme mince d’avant en arrière à la partie supérieure du canal d’accouchement.

La différence entre un bassin humain et celui d’un chimpanzé (en pointillé), avec un crâne fœtal (ovale noir) ajusté aux détroits obstétricaux. | Fourni par l’auteur

Par ailleurs, l’encéphalisation a contribué à augmenter la taille du cerveau des nouveau-nés. Nous avons donc deux pressions évolutives qui vont dans un sens opposé (réduction du bassin, augmentation de la taille du crâne du nouveau-né), impliquant un ajustement de plus en plus étroit entre le crâne fœtal et le bassin, jusqu’à un seuil où l’accouchement devient difficile.

Les humains naissent «prématurément»

Pour éviter qu’il ne devienne trop difficile et permettre aux générations de se perpétuer, une solution a été de faire naître ces nouveau-nés «prématurément» afin que la taille de leurs crânes permette néanmoins de franchir le canal d’accouchement sans encombre.

Cette naissance se caractérise toutefois par des compétences limitées chez le nouveau-né, qui est immature sur plusieurs points et qui a pour sa survie des compétences innées afin d’établir un lien mère-enfant le plus solide et précoce possible.

À manger AUSSI

Lisez ceci pour être capable d’aider une femme à accoucher dans le RER A

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi