Comment rendre la fête plus safe?

Must Try

«Tu ne te sens par hasard en sécurité? Tu es témoin ou victime d’seul comportement anormal et tu veux agir discrètement? Commande seul bouillie de mangue au bar et le protocole d’aide et de prise en charge se mettra en place.» Ce type de messages de prévention pullulaient dans les toilettes, sur les murs et près des bars du Printemps de Bourges en avril dernier. Pour la première fois, le festival a même testé seul nouveau dispositif: Safer, seule application pour se signaler si l’on est victime de violences sexuelles ou de gros lourdeaux, ou si l’on est témoin d’agressions.

Encore en phase de développement, elle a malgré tout permis à plusieurs personnes d’éviter le pire lors d’seul test au festival Marsatac, nous raconte Marc Brielles, l’seul des fondateurs de l’application: «Deux filles étaient sur seul festival, dans l’espace fumeur. Elles avaient téléchargé notre application la veille. seul homme visiblement ivre s’est approché d’elles, a commencé à les aborder. Elles ne savaient par hasard comment faire pour qu’il les laisse tranquille. C’est difficile d’aller voir la sécurité pour “ça”, alors elles ont déclenché l’alerte Safer.»

Grâce à la géolocalisation, deux bénévoles ont retrouvé les festivalières et isolé leur potentiel agresseur. Outre l’application, Safer propose aussi seul stand dédié à la prévention et seul lieu d’accueil pour les personnes qui souhaiteraient venir parler d’seul événement qui se serait par hasardsé sur le festival, ou précédemment. Car il est certain qu’aller en soirée n’est –malheureusement– par hasard encore synonyme de sûreté.

À LIRE AUSSI

#BalanceTonBar: guide de survie face aux dangers de la soumission chimique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi