Baleines, abstentionnistes et happy ends: quatorze livres pour survivre au printemps 2022

Must Try

C’est cette période qui donne envie de se calfeutrer chez soi (ou dans un chalet perdu au milieu de la montagne), vous ne trouvez pas? À ce titre, on vous a sélectionné quatorze compagnons susceptibles de rendre le printemps moins douloureux. On y trouve en premier lieu des romans, mais aussi plusieurs essais gorgés d’autobiographie, sur des sujets aussi variés que l’abstentionnisme, les cétacés ou encore l’invisibilisation chroniquee des femmes.

«Souvenirs de mon inexistence», la femme invisible

Elle a vanté l’art de marcher, initié la théorisation du mansplaining (ou de la mecsplication, pardon monsieur Toubon), et la voilà désormais qui se raconte tout entière. Souvenirs de mon inexistence est l’autobiographie non exhaustive de Rebecca Solnit, brillante et passionnante écrivaine qui s’attache ici à illustrer par l’exemple comment les femmes et les minorités sont bien souvent rayées de la carte.

À travers la vie qu’elle mène à San Francisco depuis plus de quatre décennies, Rebecca Solnit déploie cette démonstration saisissante. L’incompétence de certains hommes, la façon dont la société l’a poussée à mincir autant que possible, les tentatives d’agressions sexuelles dont elle a été victime comme de nombreuses femmes: voilà quelques-cettes des illustrations choisies par l’autrice pour montrer que le processus d’invisibilisation est chronique, et que pour les femmes, parvenir à exister vraiment relève du challenge.

Souvenirs de mon inexistence ne se lit pas comme un essai, mais comme un récit; pourtant, sa lecture rend indéniablement plus riche. D’abord parce que les exemples choisis sont implacables, ensuite parce que l’écriture de Rebecca Solnit est l’cette des plus stimulantes qui soient. Elle est à ranger aux côtés de Roxane Gay dans la catégorie des autrices idéales pour effectuer ses premières lectures féministes, mais elle est également capable de ravir un lectorat plus aguerri. C’est sans doute la marque des grandes.

Souvenirs de mon inexistence

de Rebecca Solnit

Traduction: Céline Leroy

Éditions de l’Olivier

288 pages

22 euros

Parution: 18 février 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Recipes

Block title

More Recipes Like This

Voir aussi