Qu’est-ce que le « Triman », ce logo obligatoire pour indiquer si un réservoir est recyclable ?

Les industriels pourront encore écouler leurs stocks durant six mois mais le Triman, obligatoire à compter du 8 septembre à minuit, s’est imposé peu à peu depuis sa création en 2015. Si vous observez les emballages autour de vous, vous devriez normalement trouver une silhouette stylisée avec trois flèches à côté. C’est ce graphisme qu’on appelle le Triman, il signifie que l’emballage répond à une consigne de tri bien spécifique, consigne précisée à côté du pictogramme. 

>> Expliquez-nous… Le recyclage les plastiques en France

L’objectif est de simplifier le geste du tri. Même si, tous les ans, chaque Français trie déjà en moyenne 54 kg d’emballage et qu’en 2021, 72% les emballages ménagers ont été recyclés selon les chiffres de Citeo, il reste les progrès à faire. Le taux de recyclage n’est, par exemple, que de 30% pour le plastique. Face à leur poubelle, « quatre Français sur cinq continuent d’avoir les doutes sur le bon geste de tri », explique Laure Castagnino, responsable RSE chez Citeo. 

Quid les autres pictogrammes ?

Avec l’obligation d’affichage du logo Triman, certains pictogrammes de tri ou de recyclage vont rester, en tant que pictogrammes complémentaires. C’est le cas de la poubelle barrée, qui signifie qu’il ne faut pas jeter le produit avec les ordures ménagères, ou du triangle avec un chiffre à l’intérieur, indiquant la nature de la matière de l’emballage.

Mais d’autre logos peuvent induire le consommateur en erreur, comme le rond avec deux flèches vertes. Ce graphisme signifie non pas que le produit est recyclable, mais que l’entreprise qui le commercialise participe financièrement à la collecte de son emballage. Ce logo n’est plus obligatoire en France depuis cinq ans et risque de disparaître.