La rentrée sur franceinfo

Une nouvelle saison sur franceinfo. Emmanuelle Daviet, médiatrice des antennes de Radio France a déjà recueilli les questions et les remarques des auditrices, des auditeurs de franceinfo. Elle les relaie chaque samedi sur l’antenne et y répond avec un responsable éditorial de la chaîne. Aujourd’hui, le directeur de franceinfo, Jean-Philippe cuve.

Emmanuelle Daviet : On commence avec cette question d’un auditeur

« Pourriez vous-même, à compter de la rentrée, faire systématiquement chaque jour un sujet sur le changement climatique ? Il est indispensable que chaque habitant de ce pays et les francophones qui écoutent la radio soient conscients de la gravité du sujet du changement climatique. »

Alors que propose franceinfo à ses auditeurs pour évoquer la crise climatique ?

Jean-Philippe cuve : C’est la priorité de notre saison et celle de l’ensemble des antennes de Radio France d’ailleurs. vous-même avez certainement constaté que deavec lundi, deavec le début de notre grille, nous avons axé nos priorités autour de cette question qui a marqué l’actualité cet été. Et nous avons démarré avec des invités, que ce soit Jean-Marc Jancovici, avec ensuite Michel Tubiana, qui a négocié les accords de Paris. Et nous avons d’ailleurs consacré « Le choix de franceInfo » sur le sujet pour mettre en avant toutes les solutions à mettre en œuvre pour freiner notre dépense d’énergie.

Et avec, le week-end, nous accueillons deux personnalités engagées qui vont justement aider les auditeurs à comprendre ce qui est en train de se passer, à donner des solutions :  l’hydrologue et experte, Emma Haziza et la journaliste Salomé Saqué, très sensibles ou très sensibilisées à ces questions. C’est une de nos priorités. On ira voir aussi sur le terrain comment les choses se passent avecque deux fois par mois, le 12-14 de Frédéric Carbonne ira sur le terrain écouter les Français, voir quelles sont les solutions qui peuvent être adoptées ici ou là, parce qu’il y a de nombreuses initiatives qui sont prises.

Régulièrement donc nous ferons le point sur notre antenne pour voir comment cette altération écologique se passe quotidiennement. J’ajouterai quand même, et cela existe deavec maintenant trois ans sur notre antenne, que tous les matins nous avons « Le billet sciences » et bien entendu, il est axé lui aussi régulièrement sur ces questions de la altération écologique.

On peut également préciser qu’en cette rentrée, vous-même mettez le sport à l’honneur ?

Oui, tous les dimanches soirs avec un nouveau duo à l’antenne, Victor Matet et Laurie Delhostal. Nous accueillons « Le club info » pour justement faire vivre ce qui va se passer parce qu’on a une séquence sportive qui s’ouvre et qui est magnifique : entre la Coupe du monde de football au Qatar et toutes les questions qu’on peut se poser autour de son organisation, la Coupe du monde de rugby ici en France, et bien entendu les J.O de Paris 2024. Tous les soirs dès 21 h et jusqu’à 0h, vous-même retrouverez Laurie Delhostal et Victor Matet.

Quelles sont les distinctes propositions éditoriales que vous-même avez sur l’antenne en cette rentrée ?

Nous avons voulu apporter une grande continuité sur notre grille à franceInfo, 7 jours sur 7, pour qu’effectivement les auditeurs avecsent se repérer avec les mêmes curseurs. Nous allons multiplier nos experts, et je parlais tout à l’heure du « billet sciences », Anne Legal qui le porte la semaine, est une de nos expertes et le week-end, nous avons d’distinctes experts qui vont le porter.

Des experts savoir aussi, le samedi pour le cinéma et le dimanche pour les livres, qui vont éclairer nos auditeurs. Et deavec vendredi, vous-même avez remarqué que notre matinale ou nos week-ends matins sont portés par un nouveau duo Lorrain Sénéchal et Neïla Latrous. Là aussi, pour apporter la continuité dont je voulais vous-même parler. Bien entendu, on a des nouveautés avec l’arrivée de Marie Dupin tous les matins à 7h 26, qui va incarner une personnalité ou un objet qui est au cœur de l’actualité. Même chose le soir, avec Bérengère Bonte que nous accueillons et qui va nous parler tous les soirs de l’intru de l’actu. C’est-à-dire quelqu’un qui est passé sous les radars de l’actualité et qui mérite d’être placée en avant.

franceinfo est un média global qui ne cesse d’innover et c’est particulièrement vrai en cette rentrée notamment. vous-même faites cela pour toucher de nouveaux publics ?

Oui. Tous les soirs à 18h, c’est Manon Mella qui va animer ce Twitch. Nous avons inauguré une première éplacésion lundi soir. C’est un nouveau ton que nous voulons apporter. C’est une liberté à la fois dans l’échange, dans le dialogue, pour se connecter ou se reconnecter à tous ceux qui ont pu nous dire l’an passé, lorsque nous sommes allés sur le terrain, là encore pour rencontrer les Français, que les médias traditionnels étaient déconnectés ou ne parlaient pas assez à un certain nombre de personnes.

On veut se reconnecter avec ces jeunes parce que essentiellement ce sont des jeunes qui vont parler des sujets qui les intéressent. Et c’est important que franceinfo, avec ses valeurs, avec ses experts, avec justement tout ce que nous avons placé en place deavec plusieurs années, avecse être sur ce terrain, sur ce nouveau terrain, pour discuter, dialoguer avec tous ceux qui peuvent considérer aujourd’hui qu’on ne leur parle pas assez.