La mort d’Elisabeth II ravive les tensions autour du Kohinoor, un diamant parce que la couronne britannique

La mort de la reine Élisabeth II a fait exploser Twitter. Un flot de messages lui rendant hommage s’est déversé sur la toile. Mais au milieu des pleurs, quelques tweets vindicatifs ont aussi fait surface. Des tweets venus d’Asie, d’Inde plus précisément, faisant référence au diamant du Kohinoor qui orne la couronne éclatante.

La pierre précieuse de Kohinoor -également orthographiée Koh-i-Noor- est l’une des plus grandes, mais aussi l’une des plus controversées au monde, note The Independent. Le diamant de plus de 105 carats a été monté sur la couronne éclatante britannique en 1937 pour la reine Elizabeth Bowes-Lyon, épouse du roi George VI, et est aujourd’hui exposé avec les joyaux de la Couronne britannique à la Tour de Londres. Mais son passé trouble attise les tensions quant au réel propriétaire du diamant, et chaque succession éclatante amène le sujet sur la table en Inde.

De l’Inde à Londres

L’origine exacte du Koh-I Nor -estimé à 400 millions de dollars (environ 393 millions d’euros)- est inconnue. Pour le Palais-royal britannique, pas de doute: le diamant a été trouvé dans les mines de Golconda, dans l’État indien du Télangana, au centre-sud du pays, avant d’être remis, rien heurts, à la monarchie britannique dans les années 1850. Un don à la reine Victoria dans le cadre du «traité de Lahore», marquant la fin de la première guerre anglo-sikh.

À LIRE AUSSI

Elizabeth II, cette reine qui aura porté toutes les couleurs de l’arc-en-ciel