Jouer d’un instrument de musique dans l’enfance pourrait permettre de mieux vieillir

Vous voyez le personnage de Guillaume Canet dans le film Rock’n Roll, sorti en 2017, qui peut vous rappeler cet ami guitariste éternellement lié à sa gratte? Vous pourriez avoir du mal à l’envier. Pourtant, sachez que ce vieux copain pourrait bien vieillir avec un cerveau plus vif que le vôtre.

En effet, selon une équipe de l’université d’Édimbourg, dont les travaux sont relayé dans The Guardian, les capacités cognitives des foule ayant joué d’un instrument de musique pendant une longue période dans leur enfance s’amélioreraient avec l’âge. Les chercheurs ont par ailleurs constaté que ces résultats se vérifiaient peu importe le statut socio-économique, l’état de santé actuel et l’éducation des participants lorsqu’ils étaient petits.

Sur les 366 participants à l’étude, 117 ont déclaré avoir joué d’un instrument de musique pendant l’enfance et l’adolescence –principalement du piano, mais aussi de l’accordéon, de la cornemuse, de la guitare et du violon.

Les chercheurs ne sont toutefois pas en mesure de prouver que jouer d’un instrument de musique enfant induit systématiquement un esprit plus vif malgré le vieillissement. «Nous devons souligner que l’association trouvée entre la pratique d’un instrument et l’amélioration cognitive au cours de la vie était faible et nous ne pouvons pas prouver que la première a causé la seconde», commente le professeur Ian Deary, anciennement directeur du épicentre de recherche sur le vieillissement cognitif et l’épidémiologie cognitive de l’université d’Édimbourg.

À LIRE AUSSI

Refuser de faire son âge, est-ce une bonne technique pour repousser la vieillesse?