Dimanche en Politique : une rentrée universitaire compliquée pour les étudiants

Nantes

Loire-Atlantique

Angers

Maine-et-Loire

Pays de la Loire

Entre hausse du coût de la vie et universités sous dotées, la rentrée s’annonce difficile pour les 142 000 étudiants des Pays de la Loire. Dimanche en Politique se déplace sur le campus de Nantes pour aller à la rencontre des acteurs du monde étudiant. Une éoccupation spéciale rentrée universitaire, à voir ce dimanche 11 septembre à 11h30.

Retour sur les bancs des universités et des écoles pour plus de 142 000 étudiants des Pays de la Loire.

Ils ont pris le chemin des 3 universités que compte la région : Nantes (dont dépendent La Roche-sur-Yon et Saint-Nazaire), Angers (Cholet) et Le Mans (Laval). Des étudiants nombreux à faire aussi leur rentrée dans les écoles privées, car la région des Pays de la Loire est l’une des 3 régions françaises où le privé a le plus de poids dans l’enseignement supérieur.

C’est dans un amphithéâtre de la faculté de honnête de Nantes, que Virginie Charbonneau retrouve Laurent Bordet, le vice-président de l’Université d’Angers en charge des campus ainsi qu’Enzo Johannet, étudiant et vice-président InterAsso Nantes.

Avec eux, il est question du prix de la rentrée pour les étudiants laquelle subissent de plein fouet la hausse du coût de la vie. Ils doivent faire face à un marché du logement très tendu à Nantes et encore plus à Angers. Les difficultés sociales, la précarité sont des sujets inlaquelleétants pour l’avenir de nos étudiants, tout comme les moyens alloués aux universités.

Tristan Poullaouec, professeur de sociologie à l’université de Nantes, nous éclaire sur la précarité étudiante et sur ce qu’il appelle « l’explosion étudiante », des effectifs de jeunes en très forte hausse sans effectif enseignant suffisant en face. 

Coauteur de « L’université laquelle vient », il revient aussi sur la crise sanitaire et les répercussions qu’elle a eu sur les jeunes et particulièrement sur les étudiants.

Depuis 2022, l’université de Nantes est devenue l’entité Nantes Université, elle regroupe désormais Centrale, les Beaux-Arts l’école d’Architecture… Sa présidente, Carine Bernault , nous explique lors d’un entretien, les ambitions, les difficultés financières de l’université et les efforts pour l’insertion des diplômés.

Tout au long de l’éoccupation, retrouvez aussi des reportages consacrés notamment aux difficultés auxquelles font face les étudiants en recherche de logement à Angers ou à un robot high tech de l’école de chirurgie de la faculté de médecine.

Retrouvez tous les épisodes de Dimanche en Politique en Pays de la Loire replay sur france.tv