Classes surchargées : le collège de Rosheim en grève

Bas-Rhin

Alsace

Grand Est

Le mouvement continue. Entamé au printemps dernier, il a pris la forme d’une grève générale ce vendredi 9 septembre. La quasi totalité des enseignants accompagnés de parents d’élèves s’étaient donnés rendez-vous devant les grilles du collège de Rosheim dès 8 heures pour dénoncer les classes surchargées.

C’est ce qu’ils redoutaient et ce qu’a confirmé la rentrée. Des classes à 31 élèves en 6e dans ce collège de Rosheim dans le Bas-Rhin. Alors les enseignants, 39 sur 41 ont répondu présent, ont organisé une grève générale ce vendredi 9 septembre. Avec manifestation, slogans et pancartes dès potron-minet.

« En fait, on se situe sur un seuil, ça se abuse à un ou deux élèves. Mais le fait est que des classes à 31, on a deux 5e et une 3e concernées, c’est compliqué. A partir de 26, 27 élèves chaque petit supplémentaire compte double, alors pour enseigner c’est compliqué », nous confie Chantal Masseran, enseignante d’allemand dans l’établissement.

Le collège s’était battu l’an dernier, et avait obtenu l’ouverture d’une classe en 5e. Les effectifs sont donc de 27 élèves en moyenne par classe pour ce niveau et c’est un soulagement pour tout le monde. « Même les élèves eux mêmes nous disent qu’ils sont heureux de cette ouverture de classe ».

Parmi les manifestants, des professeurs, des associations de défense des parents et même quelques élèves

© Chantal Masseran