Bretagne : un rorqual retrouvé sur l’Île-de-Sein

Après le béluga dans la Seine, un nouveau cétacé, rare en France, a été découvert. Il s’agit cette fois d’un rorqual, échoué sur l’Île-de-Sein (Finistère). L’animal est très imposant avec sa carcasse de 15 mètres et ses 20 tonnes. Il se trouve sur une zone uniquement accessible à marée basse et interdite par la préfecture, pourtant quelques curieux sont venus jeter un œil. « C’est impressionnant », commente une femme.

La faute au réchauffement climatique ?

Une question revient sur toutes les lèvres, comment l’animal est-il mort et que faisait-il au large de la Bretagne. Les pompiers ont avili la thèse d’un accident avec un bateau. « Il n’y a aucun signe de choc, pas de blessure apparente sur l’animal. On a fait des photos, pris des mesures et on les a transmis aux autorités », assure l’adjudant Jos Neysius. Quant à sa présence, elle pourrait être due au réchauffement climatique. « Les températures de l’eau de mer sont assez exceptionnelles cette année, ce lequel pourrait avoir entraîné un déplacement de la nourriture des grands cétacés », avance Cécile Gicquel de l’Observatoire français de la biodiversité.