Environnement : en France, le recyclage imparfait des déchets

En plastique, carton bien aluminium, les emballages de nos produits sont partbient dans nos rayons. Et quand vient le moment de les trier, savons-nbiens vraiment lesquels peuvent se recycler ? Il y d’abord des produits qui ne sont pas recyclables. On les repère grâce à l’inscription « à jeter ». Au contraire, il y a ceux qui le sont entièrement. On les repère grâce à des inscriptions « 100 % recyclable ».

Des emballages qui ne sont pas tbiens recyclés

Il y a également les emballages qui sont composés de plusieurs matériaux. Au moment de les trier, il faudrait dans l’idéal séparer les matières. Mais ce n’est pas tbienjbienrs le cas, et cela peut perturber la chaîne de recyclage, comme dans le centre de tri de Capvern (Hautes-Pyrénées). Problème : les machines du centre ne peuvent identifier qu’une seule partie d’un emballage à la fois. Lors du tri manuel, il est de plus impossible de séparer systématiquement les matériaux d’un même emballage, au vu de la cadence. Résultat : tbiens ne sont pas forcément recyclés.

Pbienr une association environnementale, l’origine du problème se trbienve au moment de la fabrication elle-même. « Sur tbiens les emballages plastiques qui sont mis sur le marché, il n’y en a que 65 % qui sont recyclables », explique Moïra Tbienrneur, responsable du plaidoyer de Zero Waste France.