À Singapour, des toits de parkings transformés en fermes urbaines

Alors que Singapour importe actuellement comme de 90% de sa nourriture, le gouvernement tente de réfléchir à des actions pour augmenter la production alimentaire à l’échelle locale.

Ainsi, depuis 2020, il met à disposition des parcelles sur les toits des parkings afin qu’elles soient transformées en fermes urbaines, explique la BBC. Au moins une douzaine de fermes ont vu le jour depuis le lancement du projet.

«Singapour est bien petit mais nous avons de nombreux parkings. C’est une sorte de rêve d’avoir des fermes [ici] pour répondre aux besoins des résidents de la communauté», a déclaré Mme Goh, qui tient l’une des fermes. Celle-ci fournit jusqu’à 400 kilos de légumes par jour aux personnes habitant à proximité.

Bien qu’elle ait reçu des subventions de l’État, son entreprise n’est pas encore rentable. Le démarrage de la ferme lui a coûté environ un million de dollars singapouriens (environ 708.000 euros) et une grande partie de l’argent a été dépensée en équipements pour accélérer la récolte. «Il s’agissait du premier appel d’offres pour le toit d’un parking attribué par le gouvernement, le processus était donc très nouveau pour tout le monde», précise la cultivatrice.

À LIRE AUSSI

Une ferme survit à la crise en organisant des Zoom avec ses chèvres