Au Mali, le crève-coeur – La France insoumise

Le mardi 22 février, Jean-Luc Mélenchon intervenait à l’Assemblée nationale sur la situation au Mali et au Sahel.

Le député insoumis a d’abord rappelé les raisons de l’engagement militaire français : une demande du gouvernement malien, en lien avec les accords de défense franco-maliens, pour faire face à l’arrivée d’une colonne armée sur la capitale du pays. Il a aussi expliqué que dès le début de l’engagement militaire, les soldats Français avaient demandé de définir les objectifs politiques de l’intervention.

Depuis la tribune de l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a également lancé un appel vibrant aux Maliens qui pourraient l’écouter. Il a demandé du respect pour les Français qui ont perdu 53 soldats au Mali à l’issue d’une guerre qui a coûté 8 milliards d’euros. Il a rappelé que la France n’était ni une puissance d’invasion ni une puissance d’occupation. Il a demandé au peuple Malien de garantir la sécurité des soldats français à l’heure du retrait.