Eric Zemmour de retour sur Instagram, son compte «supprimé par erreur» selon la plateforme

Le polémiste Eric Zemmour a récupéré vendredi son compte Instagram. « Merci pour votre mobilisation sur les réseaux sociaux contre la censure et pour la liberté d’expression ! » y écrit-il justement. Le réseau social, lui, n’admet aucune volonté de censure, et met en avant une « erreur » : « Le compte d’Eric Zemmour a été supprimé par erreur, nous sommes navrés pour les désagréments occasionnés. Il a depuis été restauré », déclare ainsi l’entreprise au Parisien. Un porte-parole nous confirmant par ailleurs que le polémiste n’avait « pas enfreint » les règles en vigueur sur le réseau social.

Jeudi, son compte avait été supprimé du réseau social, pour une raison que ni lui ni son équipe ne parvenaient à expliquer. « Ce matin, Instagram a pris la décision arbitraire de bannir mon compte officiel. Les GAFAM se sont engagés dans une lutte féroce contre les peuples qui ne veulent pas mourir. Ils peuvent me censurer, mais ils ne peuvent pas faire taire tout un peuple. #STOPcensure », avait-il écrit sur Twitter. Le hashtag #STOPcensure a été utilisé par beaucoup de ses soutiens dans la soirée. Marine Le Pen et Éric Ciotti notamment ont dénoncé une censure pour l’une, et une atteinte à la liberté d’expression pour l’autre.

Une pétition de soutien

Il a, dans la foulée, relayé une pétition lancée en marge de son procès qui se tiendra le 8 septembre prochain pour « provocation à la discrimination » et « injures raciales ». Il est poursuivi suite à ses déclarations du 29 septembre dernier, sur CNews, au sujet des mineurs isolés. « Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent », avait-il lancé sur le plateau. La pétition mise en ligne à l’époque pour dénoncer les circonstances de cette action en justice a gagné en visibilité avec les événements de jeudi, et dépasse les 31 000 signatures.

Instagram est souvent critiqué pour sa modération obscure. Il arrive régulièrement que des publications ou des comptes soient supprimés, sans que l’on sache exactement pourquoi. Récemment, l’affiche du nouveau film de Pedro Almodóvar « Madres Paralelas », où figure une goutte de lait suspendue à un téton, a été supprimée d’Instagram. La firme américaine a fait marche arrière et présenté ses excuses au réalisateur devant le tollé sur les réseaux sociaux.