Braquage à 600 millions de dollars de cryptomonnaies : le hacker a rendu quasiment tout son butin

Il assure avoir agi « pour s’amuser » mais a donné des sueurs froides à des millions de propriétaires de cryptomonnaies. Dans un rocambolesque retournement de situation, le hacker derrière le vol d’un peu plus de 611 millions de dollars en différentes monnaies virtuelles a renvoyé ce week-end le produit de son piratage à Poly Network.

However, with the cooperation of Mr. White Hat and the support of all other parties, the entire incident has now arrived at a provisional result, but we still have a long way ahead of us before we can finally return the control of the assets back to users.

— Poly Network (@PolyNetwork2) August 13, 2021

Cette plateforme de finance décentralisée qui permet de faire des transferts de cryptomonnaies avait imploré les pirates de restituer l’argent virtuel de ses utilisateurs. Après avoir établi un canal de communication, le braqueur, surnommé MrWhiteHat en référence aux « gentils » pirates qui cherchent les failles informatiques, a commencé a renvoyé les jetons d’Ethereum, de BinanceCoin et de Polygon dérobés. Sur les 612 M$, seuls l’équivalent de 33,4 millions manque à l’appel car ils ont été « gelés » sur un wallet indépendant.

« Je ne suis pas très intéressé par l’argent »

Après avoir détecté une anomalie dans le système, ce hacker éthique aurait décidé de mettre les « tokens » à l’abri avant que quelqu’un beaucoup moins bien intentionné fasse main basse dessus.

MrWhiteHat a aussi expliqué dans des échanges quelque peu surréalistes la raison de son piratage initial et pourquoi il n’avait pas hésité à rendre les fonds. « Cela a toujours été le plan. Je ne suis pas très intéressé par l’argent. J’ai conscience que ça fait mal d’être attaqué mais il y a une leçon à retirer de ce vol pour eux, non ? » soutient celui qui a exploité la faille de sécurité depuis corrigée grâce à ses instructions.

Poly Network a offert 500 000 dollars de récompense au hacker et lui a promis qu’il ne serait « pas poursuivi pour cet incident ». Celui-ci a décliné la proposition car il a atteint son objectif : prouver qu’aucun système n’est infaillible.