Assurance chômage : renoncez à cette réforme de la honte !

On connaît la chanson : « quoi qu’il en coûte » pour ces multinationales, et « pas d’argent magique » pour les intermittents de l’emploi et pour les chômeurs en général, que vous dépouillez pour faire 2,3 milliards d’euros d’économies. Voilà l’indécence de votre politique.

Madame la Ministre, faut-il s’appeler Air France ou Sanofi pour que la solidarité nationale s’applique enfin ?